Dysfonction érectile, les ondes de choc

Aujourd’hui, des millions d’hommes souffrent de dysfonction érectile en France. Pour beaucoup d’entre eux la cause est d’origine vasculaire ou diabétique. Les solutions disponibles à ce jour ne traitent que les symptômes du dysfontionnement. Le résultat est donc temporaire, avec parfois des effets secondaires, et le traitement doit être renouvelé chaque fois que l’on souhaite obtenir une érection. A l’inverse, les ondes de choc de faible intensité agissent sur l’origine du problème. Utlisées depuis plus de 25 ans dans certaines spécialités médicales, dont la cardiologie, leur applicaton déclenche un mécanisme de réparation naturelle du tissu sanguin, améliorant la circulation sanguine à court terme et développant dans de nombreux cas de nouveaux vaisseaux à moyen terme, processus que l’on appelle angiogenèse (ou néovascularisation). L’irrigation est alors fluidifiée et plus abondante, favorisant un meilleur fonctionnement de la partie traitée. 

Notre protocole de 12 séances d’ondes de choc, associé à notre matériel médical, assure ensuite le maintien de la vasodilatation jusqu’au processus d’angiogenèse du tissu pénien. Les effets sur la réponse érectile sont dès lors durables, avec une portée potentiellement curative, puisque l’érection se déclenche naturellement, sans assistance pharmacologique ni effet secondaire. Le soin est également non invasif, puisque le patient reprend ses activités normales après chaque séance. Ces résultats obtenus par notre protocole et notre matériel ont été validés en études cliniques et font l’objet d’une très riche publication internationale (plus d’informations disponibles sur www.novelator.com).

Le traitement comprend 12 séances, deux séances par semaine pendant trois semaines, puis une pause de trois semaines avec une première évaluation des résultats, et à nouveau , deux séances par semaine sur trois semaines.

Ces séances doivent obligatoirement être prescrites par votre médecin et ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale.

Le coût d'une séance est de 125 euros soit 1500 euros dont 600 euros payés au thérapeute qui applique le traitement et 900 euros payés au prestataire qui fournit la machine , en deux fois (1 ère séance et 7ème séance).